11 mars 2009

Un ptit zeste de vulgarité, juste en passant...

Nice est une ville merveilleuse. Si vous organisez une manifestation et que vous disposez d'un bon budget publicité, vous pouvez bénéficier d'une somptueuse couverture médiatique avec de très jolies affiches d'un goût sûr et délicat. Jugez plutôt, avec cette campagne pour la Foire de Nice, genre de foire fourre tout où on peut acheter et visiter un peu tout et n'importe quoi... Voilà. C'est simple, c'est frais et c'est drôle. Le public de TF1 adore déjà. Et faisons fi des pisse-froids qui vont encore y voir une chosification... [Lire la suite]
Posté par esteban à 20:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 mars 2009

De l'art de l'hypocrisie

Cher Univers Sale, cher EMI, et les autres... J'ai appris avec horreur et damnation que 20 % des français déclaraient télécharger illégalement des oeuvres à vous et à d'autres... Mon dieu, dans quel monde vivons-nous ? Moi qui croyait naïvement qu'on avait créé des graveurs, des clés USB de dizaines de gigas, des disques durs internes et externes à mémoires pharaoniques, juste pour entreposer et stocker des films de vacances à la Bourboule ou à Saint-Sanson-la-Poterie (une charmante bourgade du côté de la Normandie, avec un... [Lire la suite]
Posté par esteban à 13:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 février 2009

Lettre à Dieu (et accessoirement à Mme Alice)

Cher Dieu, on ne se connaît guère, mais il faut dire qu'on ne se fréquente palu trop. Bon, évidemment, on s'est un peu vus dans ma jeunesse, durant quatre années d'extase merveilleuse, dans cet idyllique collège catholique, où, chaque matin je chantais tes louanges au garde à vous devant mon pupitre, et où, chaque midi je célébrais ta grâce devant ma salade de betteraves en cubes ou mes carottes râpées baignant dans leur huile... Moi, à l'époque, je t'aimais plutôt bien.Mais les années se sont écoulées, et, tel un mécréant, tel un vil... [Lire la suite]
Posté par esteban à 02:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 février 2009

Juno, de Jason Reitman

Juno est une lycéenne qui se retrouve enceinte après avoir fait l'amour à l'un de ses amis. Après avoir renoncé à l'avortement, Juno décide de trouver un couple stérile afin de leur donner cet enfant. Ce film, très loin de la chronique sociale, se place plutôt du côté de la comédie intelligente. Et c'est sûrement ce qui constitue l'une des principales qualités de cette oeuvre. Car il est difficile de ne pas rire aux éclats face aux affres de Juno, adolescente coincée dans des décisions d'adultes qui la dépassent. Il faut dire... [Lire la suite]
Posté par esteban à 13:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 février 2009

Salle 101, le film... Premières images...

ça y est... Un premier montage et donc, des premières images... Encore du boulot en perspective... Mais, bientôt, le court-métrage devrait être prêt pour affronter des festivals...
Posté par esteban à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2009

De l'art de bien filmer des funérailles

Plan large, avec panoramique (caméra qui descend lentement). Une colonie de parapluies noirs s'agglutine frileusement. Une fine bruine baigne l'ensemble. Nous sommes au petit matin. Une légère brume laisse seulement deviner les contours des individus. Plusieurs silhouettes arborent des pardessus noirs et des pulls en cachemire noirs. En blanc, sous un parapluie tenu par un enfant de choeur ou un bedeau (au choix), un prêtre nous égraine son fameux "dust to dust", tandis que des mouchoirs se collent sur les faces. On voit, au... [Lire la suite]
Posté par esteban à 14:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2009

Lettre à Emilie Simon

Chère Émilie Simon, On ne se connaît pas, et, probablement que jamais nos chemins se croiseront, sauf, peut-être (sûrement) le temps d'un concert. J'ai intercepté, il y a peu, un de tes premiers concerts. C'était sur France Inter, une Black Session, organisée par le génial Bernard Lenoir, un type qui donne ses lettres de noblesse au service public, qui fait un vrai boulot de découvreur de talents, fan de rock, et à qui je dois pas mal de coups de coeur et de plaisir. C'était ton cinquième concert (c'est Bernard qui l'a dit)... [Lire la suite]
Posté par esteban à 20:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 décembre 2008

De l'art de bien comprendre l'aspect sirupeux des choses

Comment faire un dessin animé bien suintant et bien mièvre pour nos têtes blondes et brunes ? D'abord préparez un scénario lacrymogène. Très important ça. Je vous conseille, pour ma part, la séparation déchirante d'un enfant et de ses parents. C'est bien, carré, classique et ça fonctionne bien. Vous pouvez aussi faire une variation sur le conte de fée, avec princesse idiote et prince nécrophile qui adore embrasser les princesse mortes depuis cent ans. Vous pouvez enfin tabler sur l'expropriation sauvage d'une famille déjà très pauvre,... [Lire la suite]
Posté par esteban à 11:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 décembre 2008

De l'art d'entretenir la guerre

Dans 1984, de Georges Orwell, le monde est divisé en trois grands blocs : L'Eurasia, l'Eustasia et l'Océania. Winston est un habitant de l'Océania. C'est un fonctionnaire qui travaille pour le gouvernement et qui est chargé, chaque jour, de réécrire l'histoire, afin qu'elle soit sans cesse conforme avec la propagande de l'état. Le monde de Winston est un monde perpétuellement en guerre. L'enjeu des conflits n'est pas important, de même que l'identité des ennemis, puisque, du jour au lendemain, l'allié d'hier devient le belligérant du... [Lire la suite]
Posté par esteban à 14:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 décembre 2008

Bataille à Seattle, de Stuart Townsend

Premier film de l'acteur Irlandais Stuart Townsend (qu'on a pu voir entre autre dans Mauvaise passe de Michel Blanc, La reine des damnées de Michaël Rymer ou encore La ligue des gentlemen extraordinaires de Stephen Norrington), Bataille à Seattle revient sur les événements de 1999 à Seattle, avec la venue de l'Organisation Mondiale du Commerce, les immenses manifestations que cela a entraînées et la situation qui a échappé aux politiques, qui n'ont pu répondre que par la répression. Sur cette toile de fond, on va suivre, pendant 5... [Lire la suite]
Posté par esteban à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]