boetieJ'avais acheté, il y a un moment, ce ptit bouquin, fasciné que j'étais à la fois par le titre et par le personnage, qui était un pote de Montaigne, ce qui n'était pas pour me déplaire, même si je n'ai lu que des extraits des Essais...

Mais, comme souvent, on achète, on entasse, et les choses prennent la poussière, encore dans leur emballage d'origine (mais si, souvenez-vous de ce DVD que vous aviez acheté il y a un an et qui est posé dans un coin de votre chambre, avec le prix FNAC prix vert encore collé dessus).
Ayant deux fois huit heures de train récemment, j'ai emporté le petit opuscule avec moi...
Un régal...

De quoi ça parle ? Disons que La Boétie, dans un style impeccable (et il n'avait qu'une vingtaine d'années le bougre...), nous explique comment un peuple accepte joyeusement de renoncer à ses libertés, face à un prince autoritaire et comment il suffirait de peu pour que le prince soit déchu...

En une quarantaine de pages, La Boétie nous entraîne dans une belle analyse argumentée et intelligente, qui reste, presque 500 ans après d'une brûlante actualité (il n'y a qu'à voir les récents événements en Tunisie, et comment un Prince, en quelques jours a été destitué par ceux-la même qui l'ont supporté pendant 23 ans...).

Le pouvoir reste dans nos mains. Il suffit de le réaliser pour les Princes de pacotille tombent.