29 août 2009

Grands airs dans les hautes-Alpes

Posté par esteban à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 août 2009

De l'art de l'insistance

Avant-hier, je parlais de l'art de nos amis publicitaires qui s'accrochent aux idées majoritaires et souvent bien conservatrices afin de vendre au plus grand nombre leur drogue dure. Il faut bien reconnaître que, du côté des puissants, les moyens mis à leur disposition sont bien supérieurs à ceux mis à la disposition de la résistance et de la contradiction. Il faut aussi intégrer le fait que résister est souvent désespérant et épuisant, surtout lorsqu'en face, on a l'impression d'avoir un interlocuteur qui est inébranlable et qui... [Lire la suite]
Posté par esteban à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 août 2009

Chacun à sa place et les moutons seront bien gardés...

Petite démonstration publicitaire croisée, qui démontrera, une fois de plus, que 40 ans de combats pour les libertés de la femme peuvent être balayés d'un revers de la main par des gros blaireaux incultes... Voici ce qui ornait joyeusement nos abri-bus il y a quelques mois à Nice. Les vendeurs de rêves pour pauvres ont imaginé cette somptueuse campagne. On y voit des hommes, virils à souhait, habillés d'une tenue de ville décontractée, s'adonner aux joies du poker... Enfin, aux joies, c'est vite dit, lorsqu'on voit leur mine... [Lire la suite]
Posté par esteban à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 août 2009

La fiche bricolage du jour

Hier, grâce à un ami pirate des grands chemins, j'ai pu voir la dernière merveille de Stephen Sommers, à savoir G.I. Joe, le réveil du cobra... Mazette ! Que voilà un film gonflé à la testostérone où l'explosion fait figure de fil conducteur ! Il faut dire que l'ami Sommers n'a jamais fait dans la dentelle. On lui doit, entre autre, les trois aventures de La momie (dont l'ultime volet, dont il n'est que scénariste et producteur, est bien poussif, avec un Jet Li tout vieux) et un Van Helsing plutôt amusant. Mais c'était de la gnognotte... [Lire la suite]
Posté par esteban à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 août 2009

De l'art de chier joyeusement sur la planète...

Lorsqu'on entre en résistance contre la société de consommation, on a deux choix très clairs qui se posent à nous. Soit on s'extrait complètement de cette société, on en crée une nouvelle, plus petite, sous forme de communauté, et on tend vers un mode de vie autre. On va devoir donc trouver tout un tas de filières capables de pallier certaines exigences : filières bio, électricité propre, véhicules non polluants, vêtements respectueux de l'environnement, refus du portable... Mais, même si notre modèle est conforme à notre conscience,... [Lire la suite]
Posté par esteban à 13:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 août 2009

Revolutionary Road, de Sam Mendès

Années 50, États-Unis. Lui travaille pour des assurances, elle est une femme au foyer. Franck et April Wheeler ont deux gentils enfants et habitent une maison de banlieue, du côté de Revolutionary Road. Comme chantait Charlélie Couture, "Tout est bien comme il faut, dans un p'tit pavillon tristounet, chez des gens sûrs, sur qui l'on peut compter". Et puis, les fêlures apparaissent, et voilà que tout va voler en éclats, et que les Wheeler se rendent compte qu'ils sont bien éloignés des rêves qu'ils ont eu. Cette vie ne leur... [Lire la suite]
Posté par esteban à 15:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 août 2009

Tout doit disparaître, de Mikaël Ollivier

Décidément, c'est en littérature jeunesse, une fois de plus, que je trouve de l'audace littéraire ! Et ça fait du bien ! Hugo a une dizaine d'années. Il vient de terminer son CM2. Ses parents, enseignants, décident alors de partir pour au moins deux ans du côté de Mayotte. C'est ainsi que Hugo, sa petite soeur et ses deux parents se retrouvent à l'autre bout du monde sur une île dont ils ne connaissent pas grand chose finalement. Tant bien que mal, Hugo parvient à s'adapter à la vie insulaire. Mais c'est lorsqu'il regagne la... [Lire la suite]
Posté par esteban à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juillet 2009

Tite précision...

Meuh non, je n'ai pas lâché subitement ce blogue... J'l'aime bien moi ce blogue... Simplement, je profite de l'été pour me tourner vers d'autres projets créatifs qui me prennent du temps, et de l'écriture... Donc, je me mets en sommeil jusqu'au 10 août. Et promis, je reviendrai avec de nouvelles colères, de nouveaux films à arroser d'essence tellement ils sont mauvais, des nouveaux bouquins que j'aurai dévorés, des photos que j'aurai capturées et des critiques de pubs comme on les aime ! Soyez sages.
Posté par esteban à 12:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 juin 2009

De l'art d'ouvrir les débats...

Depuis quelques années, et particulièrement depuis que Nini Premier est devenu Roi du Monde, les Princes et aspirants Princes qui nous gouvernent ont l'art de lancer des pavés dans la mare, sous le fallacieux prétexte de débattre, alors que le fond est beaucoup moins honnête, puisqu'il s'agit plutôt de préparer les esprits à des changements prévus et planifiés. On a ainsi eu droit, il y a peu, à une merveilleuse réflexion sur l'ouverture des magasins le dimanche (en employant sans vergogne l'idée de la "liberté" des... [Lire la suite]
Posté par esteban à 12:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 juin 2009

De l'art de rivaliser avec l'inspecteur Derrick...

L'horreur... Pourtant j'affectionne les bonnes grosses daubes... Mais là... Allez ! Secouons-nous... Un ptit historique, un ptit résumé et une ptite critique... Crée en 1971 par Francis Veber, au théâtre, et repris par Edouard Molinaro en 1973 (avec le Grand Jacques et Lino Ventura), l'histoire se résume en deux mots (c'est amplement suffisant...). Un tueur à gage, avec une mission, se retrouve dans une chambre d'hôtel, à côté de François Pignon, qui va tranquillement lui pourrir la vie, et, accessoirement, la mission qu'il doit... [Lire la suite]
Posté par esteban à 07:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]