05 juin 2006

De l'art de suivre la meute

En 1943, William A. Wellman tournait un western assez incroyable. Nous sommes dans l'Ouest des Etats-Unis, au fin fond d'une petite ville. Un meurtre a eu lieu. On semble avoir repéré les coupables. On cherche des volontaires pour aller les capturer. Ils ont quelques heures de cheval d'avance. Pas grand chose. Très vite, on se rassemble et on part à la chasse aux criminels. La majorité est persuadé de la culpabilité du groupe qu'on pourchasse. Les suspects sont vite rattrapés. Et là, pas question de s'embarrasser d'une justice... [Lire la suite]
Posté par esteban à 13:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juin 2006

De l'art de fabriquer du vent

En 1968, Polanski tournait l'excellentissime "Rosemary's baby", où une femme se retrouvait enceinte d'un enfant de Satan. En 1973, William Friedkin sortait "L'exorciste", où une jeune fille se retrouvait possédée par le diable (Si on ne peut que reconnaître l'impact cinématographique de "l'exorciste", force est de constater son vieillissement au bout de trente ans, particulièrement si on a la curiosité de voir la version longue du machin, où seule la scène de l'araignée, où la jeune fille descend, à... [Lire la suite]
Posté par esteban à 15:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 juin 2006

Mon palmarès à moi

S'il y a un film à retenir à Cannes, ce serait bien celui-là : Mala Noche, de Gus Van Sant. Bon, bien sûr, ce ne serait pas très flatteur pour les autres films, parce que celui-ci est de 1985... Mais il va être pour la première fois diffusé en France à la rentrée. Aperçu par hasard lors de la Quinzaine des Réalisateurs, ce film est un film qui marque. Une persistance rétinienne cinématographique. L'histoire est celle de Walt, un jeune homme qui travaille dans une épicerie, et qui tombe amoureux de Johnny, un méxicain qui ne... [Lire la suite]
Posté par esteban à 19:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mai 2006

Cannes, scène 2. Visite du site.

Cannes, en apparence, c'est une sélection officielle, avec une grosse palme d'or à la clef, quelques gros hôtel, des cocktails à gogo et un tapis rouge, avec un défilé de stars à la clef. Les sélections parallèles Pas faux, mais ça, c'est la vitrine. Cannes, c'est aussi une flopée de sélections parallèles, qui regroupent un paquet de bons films à déguster : outre les 20 films en compétition officielle, on trouvait à Cannes 17 films hors compétition (dont le molasse Da Vinci Machin et le X-Men 3 qui contient 72 personnages... [Lire la suite]
Posté par esteban à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mai 2006

Cannes, scène 1, plan 1 !

Bin voilà ! Un rêve d'adolescent ! Dix jours de boulot sur tout le festival de Cannes. Pendant dix jours, j'ai bouffé du film, j'ai goûté à des ambiances, j'ai trainé, j'ai réfléchi. Alors, bien sûr, voilà les fameuses marches, que j'ai gravies par deux fois, pour voir deux films très différents : Red road, un film écossais de Andréa Arnold (très beau film sur le deuil, et sur le pardon) et Le labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro (un bijou fantastique, avec Sergio Lopèz excellent et méconnaissable, qui reprend des... [Lire la suite]
Posté par esteban à 12:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 mai 2006

Un petit emménagement...

Voilà, voilà... Une envie de changer d'air, tout simplement. Petite mutation de forme, mais le fond restera. En attendant, on peut encore me rendre visite sur www.humeurdujour.monblogue.com J'attaquerai dès la semaine prochaine avec une plongée sur le festival de Cannes qui viendra de s'achever. et puis, on retournera aussi en Inde, le temps de quelques post. Soyez sages d'ici là !
Posté par esteban à 23:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]