27 février 2007

De l'art d'être un grand maître zen

Je fais partie de cette génération bercée par la (molle) série Kung-Fu avec David Caradine. A l'époque, j'étais petit (encore) et j'étais impressionné. En gros, c'était l'histoire d'un chinois (David Caradine, donc), qui se baladait dans l'ouest sauvage où on trouvait des cow-boys qui sentaient l'homme, le vrai, pas comme dans Brokeback Mountain, où les garçons vachers sont tout juste foutus de s'aimer sous la tente, tout en jouant de l'harmonica, en bouffant des fayots et en gardant trois moutons, mais c'est une autre histoire. ça... [Lire la suite]
Posté par esteban à 23:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2007

De l'art d'écrire un bon dialogue

(Nous sommes au fin fond de l'espace, à des milliards d'années lumière de la terre, dans un vaisseau super rapide qui allie la vigueur de ses formes à l'aérodynamisme de sa structure. Nous nous trouvons dans la salle de pilotage) - Capitaine, un vaisseau Zorglon nous attaque ! - Le Chien ! Il rompt la trêve de Béca 8. Déclenchez les retropropulseurs Métabauer. Alerte de niveau 5. (Une sonnerie retentit. En même temps, l'ensemble de la salle se trouve plongée dans le rouge, parce que c'est sérieux. On entend une voix... [Lire la suite]
Posté par esteban à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 février 2007

Lettre à un Scientologue

Cher Ronny, mon Hubbardounet d'amour, mon laveur de neurones préféré, ma couillette... Je sais bien que tu es mort en 1986 (quel drame et quelle tragédie pour l'humanité toute entière pour les siècles et les siècles à venir...), mais je sais aussi, mon Ronron, que de là où tu es, tu m'entends, car tu as vraisemblablement atteint un niveau spirituel tel, que tu es devenu immortel, comme Superman, Hervé Villard ou le Sergent Garcia. Si je t'écris, Hubbard chéri, c'est pour te dire que, ça y est, je suis sorti des ténèbres... [Lire la suite]
Posté par esteban à 10:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 février 2007

Carnets de campagne 1

Dans un soucis toujours plus grand d'information objective sans parti pris aucun... non, je déconne ! Je recommence... Dans un soucis de te satisfaire, Ô lecteur magnifique de ce blogue rampant, j'ai donc décidé d'assister à des meetings politiques, puisqu'ils sont de saison. Bien sûr, je compte me rendre dans le plus de meeting possibles. La seule condition est que le candidat, ou la candidate, à l'élection présidentielle soit là. Hier, donc, je me suis rendu au tout premier rassemblement de ma vie : celui d'Arlette Laguiller,... [Lire la suite]
Posté par esteban à 11:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 février 2007

De l'art de décrédibiliser la politique

La publicité n'a jamais aimé la politique lorsque celle-ci tente d'élever les individus. Elle n'apprécie que la politique conservatrice, voire ultra-conservatrice, qui est, tout comme elle, un amas de lieux communs, de sexisme, de racisme et d'exclusion. Bien sûr, jamais nos amis publicitaires n'oseraient avouer une telle chose. Non, non, non, pas de ça chez eux. Eux, ils ne manient que l'humour, voyons... C'est ainsi que la dernière campagne d'Ikéa débute. Un placard est en gros plan. le slogan est clair : "Enfin de l'ordre... [Lire la suite]
Posté par esteban à 11:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 février 2007

De l'art de jouer avec les chiffres (encore et toujours)

Mathématiques sévères et respectables... Il est toujours troublant, particulièrement lorsqu'on est en pleine campagne d'aspirants princes, de constater le pouvoir incroyable du chiffre. Autant un argument, autant une hypothèse se contre, autant un chiffre impressionne. Il suffit qu'un Prince, ou qu'un Aspirant, en cite un pour qu'on s'incline. Déjà, cette magie incroyable s'opère dès l'école. Aucune matière n'est aussi élitiste que les mathématiques. Aucune matière n'exclue autant d'individus. Le prof de maths exerce toujours un... [Lire la suite]
Posté par esteban à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2007

De l'art de créer du malheur

Ce qu'il y a de pénible avec le bonheur, c'est qu'il ne pas s'empêcher de vous péter à la gueule au moment où, justement, vous auriez besoin qu'on vous laisse en paix. Après la rude épreuve de Noël guimauve et du jour de l'an gueulard, voici donc la Saint Valentin pour hurler avec les loups. Une fois de plus, une fête tente de normaliser les rapports humains. Il faut être amoureux ce jour-là, pour faire partie de la grande masse festive. Si ce n'est pas le cas, il faudra se précipiter dans les soirées spéciales célibataires pour... [Lire la suite]
Posté par esteban à 22:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 février 2007

Lettre à Jean-Marie

Mon très cher et très sublissime Jean-Mama, Mon Gros Pen préféré, Mon Lele, Mon président d'extrême droite adoré, Mon futur et grandiose président de la République Française, et bientôt du monde, que dis-je, de la galaxie, voire de l'univers tout entier. Si le vil et vulgaire crapaud baveux et pustuleux que je suis se permet de t'écrire, c'est pour te dire combien ton intelligence lumineuse irradie de toute sa grandeur nos putrides cerveaux de cucurbitacés vénéneux. Si le ver gluant et morveux que je suis se permet de t'écrire,... [Lire la suite]
Posté par esteban à 17:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 février 2007

De l'art de prendre son temps

Août 2001. Maroc. Zagora. C'était un jour de grande chaleur, comme tous les jours du mois d'Août dans cette région du monde. La fraîcheur, on ne la captait qu'à partir de 9 ou 10 heures du soir, et encore. Et on avait la paix jusqu'au  lever du soleil. Après... On attendait, parce qu'il n'y a rien à faire. Inutile de s'agiter, de lutter face à une chaleur contre laquelle on ne pouvait rien. On apprenait à attendre. Ce jour-là, on avait été invités à dîner chez nous. On louait une maison à un marocain, prénommé Youssef. Il... [Lire la suite]
Posté par esteban à 16:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 février 2007

De l'art de s'amuser un brin

Il est toujours dommage de ne pas se payer quelques bonnes tranches de rigolade quand on peut. Aussi voici quelques idées, en vrac, pour s'amuser innocemment et à peu de frais. 1- Il est maintenant interdit de fumer, en France, dans les lieux publics. C'est l'occasion où jamais de faire brûler tout un tas de machins insupportables (encens, papiers d'arménie, brûle-parfums, bougies parfumées...) dans ces mêmes lieux. Juste pour voir la tête des anti-fumeurs. 2- Inscrivez vos ennemis sur des mailings papiers. Commandez pour eux... [Lire la suite]
Posté par esteban à 23:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]