19 mai 2010

Un... Deux... Freddy veut ta carte bleue...

On avait déjà essuyé le bancal remake de "Massacre à la tronçonneuse" (bien propret par rapport à l'original) et le rigolo "Armée des morts" (remake de Zombie de Romero, avec sa scène pas mal en vue d'hélicoptère où une jolie banlieue étatsunienne est en flamme). On s'était fadé les moyens "Halloween" et "Halloween 2" de papi Rob Zombie (amusants mais guère indispensables). On avait supporté la nouvelle version de "Vendredi 13" qui n'apportait qu'un grand souffle d'inutilité (pourtant,... [Lire la suite]
Posté par esteban à 16:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 avril 2010

De l'art de prédire la fin du monde

On nous l'avait bien dit... Et pourtant, sots que nous sommes, engoncés dans nos vies molles et suaves, nous avons ri d'eux... Souvenez-vous les propos terribles de Paco Rabanne à la veille de l'an 2000, rappelez-vous les fameuses prédictions de l'ami Nostadamus, de nos copains les mayas (qui, outre le fait d'arracher le coeur palpitant de jeunes vierges gueulardes, adoraient sculpter des calendriers abscons) ou encore de Roro Emerich et son merveilleux 2012...La fin du monde est proche.Et nous, nains que nous sommes, nous nous sommes... [Lire la suite]
Posté par esteban à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2010

La vague, de Dennis Gansel

Est-il possible, dans les pays occidentaux, qu'un régime autocratique puisse se construire et s'installer ?C'est ce qu'un professeur de lycée va tenter de démontrer au travers d'un jeu de rôle grandeur nature à ses élèves.Un mouvement lycéen naît. Il s'appelle "La vague". Et l'enseignant sera le leader charismatique.Bien loin du sympathique "Cercle des poètes disparus" de Peter Weir, le film de Dennis Gansel s'interroge à la fois sur une question politique, passionnante mais aussi sur le rôle des adultes face à des... [Lire la suite]
Posté par esteban à 17:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 mars 2010

De l'art de se faire de joyeux ennemis...

Doux lecteur... Tu te souviens de l'ami Pierre et de son avis fort délicat sur  mes critiques cinéma ? Et bien, un nouvel ami s'est présenté à moi et m'a laissé, suite à mon dernier post, le commentaire qui suit :Trop naze ce post je trouve ce post d'une facilité et d'un intérêt trés limité...Est ce que dans ta vraie vie comme tu dis, quand tu vas chez Carrefour tu as le sourire jusqu'aux oreilles? Quand tu mets un déo Nivea une jolie blonde de regarde avec un oeil coquin? quand tu vas chez Total un mec arrive en courant... [Lire la suite]
Posté par esteban à 17:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
24 mars 2010

De l'art de l'emballage...

Le principe même de la publicité est de faire croire que le produit qu'elle vend est un produit nouveau, dont nous avons absolument besoin et qui fera envie à en baver aux autres.Voici que, l'autre jour, alors que je me rendais sur Marseille en train (pour aller voir Fink. Voir chronique précédente), une vilaine panne bloqua en gare pendant près d'une heure mon TER. Lassé de l'attente, je m'incrustai comme un laid dans un TGV en partance pour Marseille, prêt à en découdre avec un contrôleur, et assumant froidement ma vilaine... [Lire la suite]
Posté par esteban à 19:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 mars 2010

Deux concerts sinon rien...

Vendredi soir, au Poste à Galène, à Marseille. Petite salle, de 150 personnes à la louche. Superbe acoustique, bière sympathique, tout va bien. Je suis là pour Fink, groupe anglais génial et généreux, que j'avais vu l'année dernière du côté de Arles, au Cargo de nuit (une salle sympathique en diable soit dit en passant).L'atmosphère est joyeuse. Le public se partage en deux : les inconditionnels, et les amis des inconditionnels qui ont été convaincus par les inconditionnels.Musique d'ambiance dans la salle, il est neuf heures. Un... [Lire la suite]
Posté par esteban à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2010

La femme est une idiote

Je n'en peux plus de dérouler ma thèse régulièrement. Pourtant, il faut le reconnaître, la femme, malgré ses atours sympathiques et son sourire charmeur possède le Q.I. d'une méduse paraplégique.Enfin, soyons clairs, je n'ai pas toujours cru ça.Au début, lors de mon adolescence, bercé par des idéaux de gauchistes à sandales sentant des pieds et se nourrissant exclusivement de macrobiotique, je prônais l'égalité homme-femme, et vilipendais tous ceux qui disaient que la femme était tout juste bonne à cuisiner et à assurer une longue et... [Lire la suite]
Posté par esteban à 14:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 mars 2010

The substitute, de Ole Bornedal

Allez, zou, histoire de s'aérer un brin, allons explorer ce ptit flime danois pas piqué des vers et dégoté par hasard. Afin de remplacer leur institutrice, une nouvelle enseignante débarque dans une école primaire. Très vite, elle impose son style : la main de velours dans le gant de fer (ou le contraire, je ne me souviens plus trop bien). Bref, elle pousse les enfants dans leurs derniers retranchements afin d'obtenir le meilleur d'eux-mêmes, et tant pis si ça doit passer par l'humiliation ou... la télépathie...Parce que très vite,... [Lire la suite]
Posté par esteban à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2010

Les abstentionnistes sont mes amis...

A chaque élection, nos amis princes et aspirants princes s'excitent sur la montée si angoissante de l'abstention. Dernier chiffre en date : 53,5% !Il fallait les voir nos amis princiers hier soir, sur toutes les chaînes, pleurer sur ce chiffre, en soulignant au feutre fluo combien il était terrible ce chiffre, que c'était une catastrophe pour la démocratie, qu'il fallait se flageller à grand coups d'orties tiédasses, voire se rouler dans de la boue tout en lisant du Marc Lévy...Et de se poser la question sur le message porté par nos... [Lire la suite]
Posté par esteban à 19:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 mars 2010

Luc Besson est tout pourri... La suite...

Avant de lire cette délicieuse chronique, il est important de se remémorer la petite analyse des méthodes Besson par l'ami Mozinor.   ça y est, vous avez tout suivi ? Parfait... Alors on peut se délecter de la nouvelle et charmante production Bessonesque : From Paris with love...Alors, voilà... C'est l'histoire d'un type qui travaille à l'ambassade des États-Unis. Mais on l'a cantonné dans des travaux bien peu passionnants (un peu comme dans Drôles de Dames !). Parce qu'il voulait être un agent des services secrets.... [Lire la suite]
Posté par esteban à 19:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]