24 janvier 2011

Quand un fan s'empare de Gremlins...

Il existe des fans absolus, prêt à tout pour montrer qu'ils savent ce qu'ils veulent. Voilà le petit chef-d'œuvre d'un fou de cinéma super doué qui veut se vendre sur Gremlins 3... Ah ! Une chose : ça semble buguer au début, mais en fait non... C'est fait tout exprès.Savourez, c'est purement excellent ! Et comme vous êtes gentil et que c'est vous, voici le making-off de cette séquence hallucinante. Étonnant, non ?
Posté par esteban à 15:23 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

21 janvier 2011

De l'art de se mêler de tout...

Ma chère Croûte divine, mon Benoîtounet d'amour,ça faisait longtemps que je ne t'avais pas écrit. Pardonne-moi, moi qui ne mérite que de me rouler dans la fange, en compagnie de bêtes rampantes et fistuleuses...Donc, voilà t'y pas que tu nous as sorti un jouli livre d'entretien intitulé sobrement "Lumière du monde" (je reconnais bien là ta douce humilité et ta modestie sans égale, avec cette utilisation au singulier du terme "lumière", et cette douce métaphore qui renvoie à ton savoir et à tes paroles pleines de... [Lire la suite]
Posté par esteban à 07:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 janvier 2011

Repo Men, de Miguel Sapochnik

... ou comment savourer la sélection du reader's digest de la SF des trente dernières années...Il était une fois, à New-York (cherchez pas, les films aux Etats-Unis se passe SOIT à New-York, SOIT à Los Angeles, SOIT à San-Francisco), dans un futur proche, une firme, appelée The Union, qui greffait des organes artificiels aux grands malades. Mais, pour obtenir ces nouveaux organes, il fallait payer. Alors, généralement, les gens s'endettaient. Et lorsqu'ils ne pouvaient plus payer les traites de la banque, voici qu'interviennaient des... [Lire la suite]
Posté par esteban à 06:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 janvier 2011

Saw 3D, de... De qui déjà... Allez, on s'en tape...

Bon, Saw, c'est une sorte de plaisir honteux et coupable, un peu comme la série Vendredi 13. On a beau trouver ça mauvais, on ne peut pas s'empêcher de regarder.La force de cette série, qui n'en finit plus, c'est d'avoir voulu faire croire, contrairement à la saga initiée par Sean Cunningham, avec son tueur mongoloïde (qui porte, sur la tête, un ravissant sac en toile de jute qui gratte pendant deux films entier tout de même), que le scénario était d'une incroyable intelligence, issu des plus grands cerveaux vivants de l'histoire du... [Lire la suite]
Posté par esteban à 06:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 janvier 2011

Discours de la servitude volontaire, de La Boétie

J'avais acheté, il y a un moment, ce ptit bouquin, fasciné que j'étais à la fois par le titre et par le personnage, qui était un pote de Montaigne, ce qui n'était pas pour me déplaire, même si je n'ai lu que des extraits des Essais...Mais, comme souvent, on achète, on entasse, et les choses prennent la poussière, encore dans leur emballage d'origine (mais si, souvenez-vous de ce DVD que vous aviez acheté il y a un an et qui est posé dans un coin de votre chambre, avec le prix FNAC prix vert encore collé dessus).Ayant deux fois huit... [Lire la suite]
Posté par esteban à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]