Qatararthus6

(Yann-Arthus Bertrand)

12 mars 2007. A des tonnes de kilomètres de tout, au milieu de rien. Philippe a passé une dure journée. Il travaille sur cette plate-forme au Qatar. Il rentre dans la chambrée. Ses trois autres amis, tout comme lui, ont envie de se détendre. ça tombe bien ! Franck vient de recevoir un colis de sa femme. A l'intérieur se trouve, bien sûr, une lettre enflammée, mais aussi et surtout, plusieurs DVD.

Les gars sont heureux. Ils débouchent une bière pour fêter ça. C'est la fête. On ouvre aussi un paquet de chips, et on exécute des petites danses bavaroises, tout en soufflant dans des trompes et... Ah non, là je m'emporte, et je me plante d'histoire... Bon, on reprend à "bière", d'accord ?

Donc, Franck choisit un bon film d'action, un avec Bruce Willis, où il repousse avec un cure-dent un troupeau d'araignées mutantes géantes en chaussons. Il introduit le DVD dans son lecteur et appuie sur "start". Les gars s'installent tout en rotant, parce que, bon, on est des mecs tout de même. ça sent des pieds, ça sent les pets. ça fait du bien d'être entre garçons, y'a pas à dire...

Générique...

Et là, une alarme retentit. Les p'tits gars ne saisissent pas. Leur porte est défoncée d'un coup de pied, tandis que le plafond de la chambre s'arrachent, et qu'un hélicoptère braque un puissant projecteur sur eux. Tout s'envole dans la chambre, et les p'tits gars se protègent en plaçant leurs mains sur les yeux. Ils se sentent saisis, plaqués au sol et menottés, avant d'être enfouis dans un grand sac en toile de jute qui pique. Ensuite, on les charge dans l'hélico, une cagoule sur la tête, et on emporte le tout.

Et oui, les gars... On ne plaisante pas avec la loi... Et c'était bien spécifié sur le DVD :

"L'usage privé dans un cadre strictement familial exclut tout usage de ce DVD dans des lieux tels que les clubs, les autobus, les hôpitaux, les hôtels, les plates-formes pétrolières, les prisons et les établissements scolaires". (Vous pouvez vérifier, c'est écrit tel quel...)

Qu'on jette aux oubliettes ces vils gueux, donc. Et demain, je vous raconterai l'histoire du prisonnier qui met un DVD dans sa cellule, pour regarder un film avec ses copains...

Voilà, voilà...